Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 10:00

bibimbap.jpg

 

 

 

La semaine dernière, j'ai mangé coréen pour la première fois. J'avais déjà entendu parler de certaines spécialités (bibimbap, kimbap, bulgogi...) mais sans jamais y avoir goûté. Mon choix s'est porté sur un grand classique populaure coréen, tant au Nord qu'au Sud: le bibimbap ("riz mélangé"). J'ai adoré! Et c'est un plat très roboratif...

Au restaurant, le bibimbap était présenté dans une sorte de bol en fonte brûlante, dans lequel on trouve du riz avec quelques légumes et de la sauce. L'idée est de présenter ce plat avec plusieurs types d'ingrédients (légumes, viande, tofu, kimchi...) séparés et un oeuf au plat.On mélange ensuite le tout et la garniture continue à cuire à la chaleur du bol.

 

 

bibimbap2.jpg

 

 

 

 

Pour 2 personnes

 

  • 200 grs de riz
  • 150 grs de tofu ferme coupé en dés
  • 1 carotte
  • 1 courgette
  • 100 grs de kimchi*
  • 2 oeufs

Pour la marinade

  • 2 cs de sauce soja
  • 1 cs de vinaigre de riz
  • 1 cs d'huile de sésame
  • 1 cs de miel
  • Pâte pimentée coréenne**

 

Couper les carottes et la courgette en fines lamelles.Mélanger tous les ingrédients de la marinade. Faire mariner séparément les morceaux de carotte, de courgette et de tofu pendant 1 h au réfrigérateur.

Faire cuire le riz à feu doux. Pendant ce temps, sortir les légumes de leur marinade et les faire sauter au wok, ainsi que le tofu. Réserver. Faire cuire les 2 oeufs au plat.

Lorsque le riz est cuit, Disposer le tofu, les carottes, les courgettes et le kimchi sur le riz, sans les mélanger. Arroser du reste de marinade puis ajouter l'oeuf par-dessus. Manger très chaud! 

 

*Le kimchi est un condiment à base de chou mariné dans une sauce pimentée. On peut en trouver dans les épiceries coréennes/japonaises.

**Pâte de piment moyennement épicée (facultatif) qu'on peut également trouver dans ces mêmes épiceries.

 

 

 tn_1340525633680.jpg

 

 

 


Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 10:00

 

 

briochettes1.jpg

 

 

 

 

 

briochettes2.jpg

 

 

 

 

 

Tour du monde culinaire et Ronde Interblogs font bon ménage, chers amis! Cette délicieuse recette me vient tout droit de chez Gourmande'l et, après quelques recherches -car je pressentais un petit quelque chose d'Europe de l'Est dans ces bioches- d'un tantinet plus loin: la Pologne! Ces gourmandise sont appelées là-bas par leur petit nom "Drożdżowe z serem" (brioches au fromage blanc) et rentrent dans la catégorie des Drożdżowe wypieki (littéralement "gâteaux à la levure").Un peu de vocabulaire pour se mettre dans le bain! Comme tous les pays d'Europ de l'Est, la tradition polonaises regorge petits snacks sucrés souvent à base de fromage frais comme c'est le cas ici. Un croisement entre une petite brioche moelleuse et un topping cheesecake, ça vous tente?

 

Alors come on, on y va!

 

 

 

 


briochettes3-copie-1.jpg


 

Les petites framboises sur le dessus, c'est optionnel (pour la déco)...

 

 

 

Pour 8 (divines) briochettes
.
Pour la pâte à brioche
- 250 grammes de farine (en prévoir un peu plus au cas où elle absorberait beaucoup plus l’eau)
- 10 grammes de levure fraîche de boulanger (ou 1cc de levure déshydratée)
- 1/2 verre de lait
- 1/4 de verre d’huile de tournesol (non, non pas de beurre !)
- 20 grammes de sucre en poudre
- 1 pincée de sel
- 1 oeuf
.
Pour la garniture au fromage blanc
- 200 grammes de fromage blanc
- 1 cuillère et 1/2 à soupe de sucre glace
- 1/2 cuillère à café de sucre vanillé
- 1 pincée de cannelle (facultatif)
.
- un peu de lait pour la dorure (ou un jaune d’oeuf)
.
Pour la brioche
Dissoudre la levure avec un peu de lait tiède et laisser reposer pendant 15 minutes.
Faire chauffer le lait à petit feu (sans porter à ébullition) puis ajouter l’huile, le sucre et le sel.
Laisser refroidir un peu puis rajouter l’oeuf et mélanger.
Ajouter la levure dissoute dans la farine puis le mélange lait, sucre et oeuf.
Pétrir à la main ou à l’aide d’un robot (rajouter de la farine si nécessaire) jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte lisse et homogène.
Déposer la pâte dans un saladier, recouvrir d’un linge propre et laisser reposer pendant 1h30 dans un endroit chaud si possible ou à température ambiante.
Former des petites boules et les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Recouvrir avec le linge et laisser reposer pendant 30 minutes supplémentaires.
.
Pour la garniture
Mélanger tous les ingrédients.
.
Préchauffer le four à 200°C 10 minutes avant de garnir les briochettes.
Après le deuxième repos de la pâte, aplatir un peu les boules et faire un creux au milieu (sans les trouer !). Déposer une cuillerée du mélange à base de fromage blanc.
Enduire les briochettes avec un peu de lait ou avec de l’oeuf.
Cuire 15 minutes dans le four et laisser refroidir sur une grille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

briochettes4.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tn_1340048021365.jpg

 

 

 

 

 

 

Alors, ça donne quoi? Hé bien c'est tout à fait divin! Rien à redire à ces divines gourmandises si ce n'est une pâte peut-être pas assez sucrée à mon goût. Sinon, allez-y les yeux fermés!

 

 

 

 

 

 

briochettes5.jpg

 

 

 


 

Et Emma, qu'a-t-elle choisi chez moi?

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Boulange
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 18:16

Le tour du monde continue les amis! Je tiens mon pari pour l'instant: il y a tellement de bonnes choses à tester!

En général, je choisis une recette en fonction des ingrédients dont je dispose sur le moment...mais je pense que pour pimenter un peu la chose, je procéderai dorénavant aussi par tirage au sort. Faisons confiance au hasard!

 

 

 

 

 

 

 

 

kiribath2.jpg

 

 

 

 

Aujourd'hui nous faisons escale au Sri Lanka,cette république de l'Océan Indien toute proche de l'Inde. Elle comte environ 20,4 millions d'habitants vivant entre autres de la culture du thé. Comme en Inde,  au Sri Lanka cohabitent plusieurs cultures et religions, dont une majorité de bouddhistes.

 

 

 

 

 

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c8/Sri_Lanka_carte.png

 

 

 

En cuisine, on retrouve volontiers des influences indiennes (currys, dhals) avec des plats bien relevés, souvent frits, sautés ou en sauce. Sans oublier le riz, évidemment, qui est ici comme souvent en Asie la base de l'alimentation. En cherchant un peu je suis tombée sur le site Sri Lankan recipes, qui propose de nombreuses spécialités locales.

Parmi elles citons le Kiribath rice qui n'est pas un dessert mais bien un plat! Ou plutôt un accompagnement de plats en sauce d'après ce que j'ai pu comprendre.

En tout cas c'est délicieux, bien parfumé et très facile à faire!

 

 

 

 

 

 

 

kiribath.jpg

 

 

 

 

 

 


 

Source: Sri Lankan recipes

 

Pour 4 personnes

 

  • 200 g de riz thaï
  • 3/4 gousses de cardamome
  • 150 g de lait de coco
  • Sel (au goût)

 

 

Rincer le riz jusqu'à ce que l'eau de rinçage devienne claire. Le placer dans une casserole, couvrir d'eau (environ 3 cm au-dessus du niveau de riz), ajouter le sel et les graines de cardamomes pilées. Faire cuire à feu doux jusqu'à absorption de l'eau. Ajouter le lait de coco et mélanger énergiquement.

Tapissez un moule carré (type plat à gratin, moule à brownie) de papier sulfurisé légèrement huilé. Y verser le riz cuit et lisser la surface. Laisser tiédir puis découper en losanges et servir sans attendre.

 

 

 

 

tn_1336814683132.jpg

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:00

Il y a quelques semaines, on n'a offert pour mon anniversaire un cours de cuisine traditionnelle japonaise dans le quartier Opéra. Un cadeau que j'ai énormément apprécié, puisque cette cuisine m'est particulièrement sypmathique.

Au menu, donc, réalisation de tonkatsu ( porc pané ), tempura de crevettes et légumes ( aubergines, carottes ) et agedashi dofu (tofu frit, servi avec un bouillon au dashi et du daikon ).

Inutile de vous dire que l'ambiance était studieuse dans la petite cuisine surchauffée du restaurant!

Le chef, japonais bien sûr, partageait ses "trucs" tout en racontant l'histoire ou l'anecdote liée au plat que nous allions préparer. Ses tempura m'ont beaucoup plu: bien croustillantes, légères et...astuce du chef: les déguster avec une pointe de sel de Camargue plutôt que de la sauce pour relever le plat tout en conservant sa texture. Un délice!

 

La plupart du temps, point de quantités exactes ce qui se comprend vu l'expérience de notre chef. J'ai cependant tenu à donner des proportions précises pour que vous puissiez vous y retrouver plus facilement.

 

Toutes les quantités indiquées sont pour 4 personnes

 

 

 

 

 

 

tonkatsu.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le tonkatsu:

 

  • 4 escalopes de porc épaisses dans le filet
  • 125 g de farine
  • 2 oeufs légèrement battus
  • 120 g de chapelure panko (en épiceries japonaises)
  • sauce tonkatsu

 

Entailler le gras des escalopes en plusieurs endroits avec la pointe du couteau, et piquer le centre. Les aplatir en tapant dessus avec le côté opposé à la lame du couteau.

Passer chaque escalope successivement dans la farine, l'oeuf et la chapelure en enrobant bien la viande à chaque fois.

Plonger doucement les escalopes dans un bain de friture à 180°C, puis laisser frire environ 6 min en les retournant. L'

extérieur doit être bien doré. Mettre à égoutter sur une grille puis couper en tranches et servir avec de la sauce tonkatsu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

tempura.jpg

 

 

 

 

 

 

Pour le tempura

 

  • 2 carottes
  • 1 aubergine
  • 8 gambas
  • 250 g de farine
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 500 ml d'eau froide

 

 

Pour la pâte: battre les jaunes d'oeufs avec l'eau froide dans un saladier.Ajouter la farine tamisée et remuer grossièrement avec des baguettes.Il doit rester quelques grumeaux.

 

Couper les carottes en 2 tronçons, puis les couper dans la longueur en tranches d'environ 5 mm d'épaisseur.Recouper les morceaux en morceaux d'environ 5-6 cm de longueur. Inciser 3 fois la partie inférieure.

 

Couper l'aubergine en tronçons puis prélever des morceaux constitués de la peau+1 cm de chair (la chair d'aubergine ne s'utilise pas en tempura car elle est trop spongieuse).Inciser 2 fois le bas de chaque morceau.

 

Enlever la carapace des gambas en ne laissant que la queue.Inciser le dos de la crevette pour enlever éventuellement l'intestin. Puis faire 3 incisions peu profondes sur le "ventre" des crevettes. Pincer ensuite les crevettes pour les aplatir un peu.

 

Préparer un bain de friture à 180°: quelques gouttes de pâte à tempura doivent remonter presque immédiatement à la surface en faisant des bulles.

 

Tremper les légumes dans la pâte avant de les plonger délicatement dans le friture, faire de même avec les crevettes. Faire frire 5 min puis égoutter sur du papier absorbant.Déguster immédiatement avec une pincée de sel.

 

 

 

 

 

 

 

tn_1338924868113.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:00

Pari tenu, pas de chocolat pour cette 28 ème (déjà!) édition de la Ronde Interblogs! Mais cela ne signifie pas pour autant un plat sans caractère...en effet, pour être honnête si j'ai pensé à cette recette de Magali c'est parce que je devais utiliser une boîte de colin d'Alaska pour cause de dégivrage du frigo. N'allez toutefois pas penser que c'est par pur utilitarisme que j'ai réalisé ce plat! Je l'ai choisi car, en plus d'être très simple à préparer, j'aimais beaucoup l'idée de remplacer la viande hachée de la traditionnelle bolo par du poisson. De manière générale, la viande et moi on ne se croise pas souvent...

 

Du coup je me lance...comme la recette de Magali est peu détaillée, j'ai pris la liberté de rajouter 2-3 petites choses dans la bolognaise. Les indications seront en italique.

 

 

 

bolognaise-poisson-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 2 personnes

 

  • 400 g de pâtes (ici tagliatelles)
  • 400 g de poisson blanc ( ici colin d'Alaska)
  • 1 boîte de sauce tomate (bio)
  • Poivre, qques feuilles de menthe, cumin, piment d'espelette
  • Au choix: parmesan, grana padano, gruyère râpé...

 

Recette originale de Magali:

 

"Faire cuire les pâtes.Faire réchauffer de la sauce tomate ( pour moi de la sauce tomate maison en conserve )

Faire cuire du poisson ( pour moi de merlan surgelé) au court bouillon.

Mélanger le tout et c'est prêt !!! à servir avec du gruyère râpé ou du parmesan."

 

Je prends la liberté de détailler un peu le déroulement de la préparation.

 

Faire cuire les pâtes en suivant les indications données sur le paquet. Cuire le poisson au court-bouillon, puis émietter les filets à l'aide d'une fourchette. Dans une casserole, faire réchauffer la sauce tomate puis ajouter le poisson émietté. Laisser cuire environ 5 min. Ajouter les épices: poivre, 1 cc de piment d'espelette, 1 pointe de cumin et quelques feuilles de menthe ciselées pour moi.

Servir sans attendre avec le fromage de votre choix.

 

 

Verdict: délicieux et original! A refaire sans hésiter.

 

Allons voir ce qu'a choisi Miss Cocotte & ses petits!

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec un titre pareil, j'ai intérêt à ne pas vous décevoir ! Si vous avez envie d'une petite douceur fruitée ET gourmande (merci le caramel à la fleur de sel!)  c'est l'idéal. Et pour être honnête, l'association fraise & ricotta est des plus heureuses.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fraises et ricotta3

 

 

 

 

 

 

 


Je ne me suis basée sur aucune recette existante, c'est du fait-maison de bout en bout: j'avais juste eu l'intuition que les fraises et la ricotta pouvaient bien devenir de grandes amies : )

 

 

 


http://interpretations-culinaires.fr/wp-content/uploads/2012/05/LOGO-MAI-300x233.jpg

 

 

 


Ce petit dessert participe au concours me

nsuel chez Interprétations culinaires "Belles assiettes, belles recettes"

(en japonais  うつくしい  しょっき ~ うつくしい レシピ  : utsukushii shokki ~ utsukushii recipe ).

 

 

 

 


 

fraises et ricotta1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 2 petites coupes

 

  • 250 g de ricotta
  • 2 gouttes de vanille liquide
  • 2 cs de cassonnade
  • 100 grs de fraises lavées, équeutées
  • 3 galettes au beurre

Pour la sauce caramel:*

 

  • 200 g de sucre
  • 2 càs d'eau
  •  20 cl de crème liquide
  •  20 g de beurre
  • 1 pincée de fleur de sel

 

 

Préparer la sauce caramel:

 

 Porter à ébullition la crème liquide. Couper le beurre en dés.

Dans une casserole, porter à ébullition l'eau et le sucre sans remuer jusqu'à ce que le caramel soit de couleur dorée.

 

Hors du feu, ajouter les dés de beurre. Remuer avec une spatule, puis incorporer la fleur de sel. Ajouter ensuite la crème liquide bouillante dans le caramel en remuant. Laisser tiédir (le mélange va épaissir).

 

 

Dans chaque coupe, répartir la ricotta mélangée à la fourchette avec la cassonnade et la vanille liquide.

Couper les fraises en tranches (vous pouvez en réserver quelques unes entières pour la déco), les disposer sur la ricotta puis napper le tout de caramel. Parsermer de brisures de galettes et servir sans attendre!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


fraises-et-ricotta2.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Autres desserts
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 00:00

Aujourd'hui les amis, rien de moins qu'une petite balade en Chine...Je sens que je vais me répéter, mais tant pis! Comme pas mal d'autres pays visités "virtuellement" et "culinairement" depuis le commencement de mon tour du monde, j'aimerais beaucoup découvrir la Chine. Et puis si possible des endroits reculés, authentiques comme on en voit sur dans les fameux reportages d'Arte....Que voulez-vous, j'ai une âme de globe-trotter!

 

 

 

 

 

 

ma-po-tofu.jpg


A ce propos je vous conseille vivement un livre que j'ai lu dernièrement:  Voyage au centre de la Chine, de Frédéric Bobin - pour découvrir à travers plusieurs chroniques surprenantes, amusantes, émouvantes le portrait d'une Chine en perpétuelle mutation.

 

Bien, après cette petite parenthèse littéraire deux-trois mot sur le vif du sujet: le Ma Po Tofu!

C'est un plat typique du Sichuan, région réputée pour sa cuisine bien relevée.

Pour l'anecdote, la légende raconte que le nom du plat vient de sa créatrice, une dame dont le visage portait les traces de variole (= mápó)...! C'est un classique en Chine, un plat populaire et unanimement apprécié.

 

 

 

 


tn_1336814353452.jpg

 

 

 

 

 

 


Pour moi qui adore le tofu et les plats relevés (j'ai néanmoins réduit la quantité de pâte pimentée, on ne sait jamais), ce ma po tofu m'a énormément plu. Je suis ravie du résultat : )

Sur ce, bon voyage (culinaire)!

 

 

 

 

 

ma-po-tofu2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Source: Un dimanche à la campagne

 

 Pour 2 personnes

 

100g de filet de porc
15-20g de légumes en saumure du Sichuan, rincés, séchés*
2 gros blocs de tofu ferme, égoutté
1 cc de fécule de pomme de terre
1 cs d’eau
4 cs d’huile
1 gousse d’ail pelée émincée finement
1 cs de pâte de soja pimentée (ou plus selon goût)
1 cc de sauce de soja claire
1 cc de sucre
150 ml de bouillon
1 cc d’huile de sésame
½ cc de poivre du Sichuan moulu**
  2 oignons nouveaux, émincés en rondelle

 

Marinade pour la viande


1/8 de cc de sel
¼ de cc de sucre
1 cc de sauce de soja
1, ½ cc de vin de Shaohsing ou Xeres
1 cc d’huile de sésame

 

 

 

Hacher la viande au couteau, la mélanger dans un bol avec la marinade. Laisser reposer 15-30 minutes.
Hacher les légumes en fine brunoise. Couper les pains de tofu en cubes de 1 cm, les réserver dans une passoire.
Mélanger l’eau et la fécule de pomme de terre dans un bol.
Faire chauffer le wok à feu vif jusqu’à ce qu’il commence à fumer. Ajouter l’huile et faire tourner pour la répartir. Ajouter la viande et l’ail et faire sauter rapidement 1-2 minutes jusqu’à ce que la viande soit presque cuite. Ajouter les légumes en saumure, la pâte de soja, la sauce soja et le sucre, en continuant à mélanger de manière à bien imprégner la viande. Verser le bouillon et porter lentement à ébullition sur feu modéré.
Ajouter le tofu et mélanger soigneusement pour ne pas l’écraser. Laisser cuire environ deux minutes afin qu’il absorbe les parfums de la viande et de la sauce. Incorporer le mélange d’eau et de fécule. Verser dans un plat de service pré-chauffé.
Ajouterl’huile de sésame, le poivre du Sichuan et les oignons. Servir immédiatement.

 

 

 

*Si vous n'avez pas, remplacez par des légumes en julienne

**Facultatif, peut se remplacer par du poivre ordinaire

 

 

 

 

 

 

 

logo rouge framboise

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 10:18

J'en avais déjà parlé ici, et j'y suis retournée comme prévu. Si vous faites le pont et que vous n'avez pas encore eu l'occasion d'y aller, je vous recommade fortement d'en profiter (ce sont les derniers jours)!

 

Je partage avec vous quelques photos prises samedi dernier...

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1033.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1036.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1028.JPG

 

Danses de Geiko et Meiko (Kyoto)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1047

 

 

Démonstration d'habillage Obi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1085.JPG

 

 

Danse du sabre

 

 

 

IMGP1074.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1101

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1068

 

 

 

 

 

Un pilote de la Japan Airlines plie des avions en papier...(!)

 

 

 

 

IMGP1154.JPG

 

 

 

Danses traditionnelles d'Okinawa

 

 

 

 

IMGP1128.JPG

 

 

 

IMGP1147

 

 

 

 

IMGP1163.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP1166.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Evidemment, je n'ai mis ici qu'une toute petite partie des photos que j'ai prises, car elles sont en haute définition donc très lentes à charger. Dommage, j'en aurais volontiers mis plus...il ne vous reste plus qu'à aller voir par vous-mêmes : )

 

 

 

 

 

 

 

logo-rouge-framboise-copie-1.png

Repost 0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 00:00

On rempile pour une nouvelle destination, cette fois je vous emmène en Russie avec de délicieux pirojkis à manger sur le pouce comme là-bas! Il existe aussi de nombreuses variantes des pirojkis dans les pays d'Europe de l'Est.

Le principe reste cependant le même: de petits chaussons en pâte levée farcis à ce que vous voulez (les versions traditionnelles sont souvent à la viande hachée, au chou, aux légumes ou encore aux pommes...) , frits ou cuits au four.

On en mange à toute heure en casse-croûte, souvent même dans la rue.

 

 

 

 

 

 

 

 


pirojki3.jpg

 

 

 

 

 

 

Je ne peux malheureusement ma lancer dans une étude comparée de mes pirojkis et de leurs authentiques homologues russes puisque je n'en avais jamais mangé avant ceux-là...

Pour moi qui n'ai posé le pied sur le sol russe qu'en transit à l'aéroport de Sheremetyevo, j'adorerais prendre le temps de découvrir le pays et s'il est une chose que je voudrais absolument faire dans ma vie, c'est bien prendre le Transsibérien jusqu'au Lac Baïkal (au moins!)...mais comme je me connais, je sais qu'à un moment où à un autre je trouverai une occasion de réaliser ce vieux rêve :)

 

 

tn_1336203986568.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A ce propos si vous êtes intéressés par la culture russe et/ou les contrées lointaines, je vous conseille vivement le livre Sibériennes, de Géraldine Bérard et Valérie François. Les deux jeunes femmes sont parties en Sibérie Orientale et livrent un portrait vivant et attachant des populations locales. Dépaysement garanti!

 

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos pirojkis!

 

 

 

 

 

 

 

 

pirojki2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Source: Mode en Russie

 


 

Pour 6 pirojkis environ

 

La pâte:

 

  • 3 oeufs
  • 3 cs de sucre
  • 4 verres de farine
  • 150 g de beurre mou
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 100 ml de lait

 

La farce:

 

  • 200 g d'épinards surgelés
  • 3 oeufs durs
  • 100 g de terrine de campagne
  • Poivre, cumin

 

 

Mélanger les les 3 oeufs avec le sucre. Dans un saladier, mettre la farine, le beurre mou  en cubes et la levure.

Homogénéiser la pâte avec les mains, puis ajouter les oeufs. Pétrir en versant le lait progressivement.

Laisser la pâte lever pendant 30 à 45 min dans un endroit tempéré.

 

Préparer la farce: Faire décongeler les épinards et couper la terrine en petits dés.Couper les oeufs durs en morceaux, et y ajouter les épices.

 

Lorsque la pâte est lévée, l'étaler sur un plan de travail sur une épaisseur de  3 mm. Y découper des cercles et garnir chaque moitié d'1 cs d'épinards, de terrine de campagne et d'oeufs durs.

Refermer chaque chaussons et les placer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé.

Faire cuire à 180°C pendant 30 min .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pirojki.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

A déguster tiède de préférence, un délice! Impossible de s'arrêter : )

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 10:00

Allais-je encore choisir un mets chocolaté pour cette 27ème édition de la célèbre Ronde Interblogs? Au départ, je m'étais dit que, quand même, un peu de salé ne serait pas du luxe pour changer un petit peu...et puis il y a eu cette sale histoire de mauvais temps, de grippe carabinée, de coiffeuse qui m'a consciencieusement découpé l'oreille (!). Du coup, je ne me suis même pas cherché d'excuse quand j'ai craqué sur les petits pots de crème chez Un zeste en cuisine.

 

 

 

creme-chocolat.jpg

 

 

 

 


 

Au cas où vous douteriez comme l'ami Descartes sur le lien entre chocolat et Ronde Interblogs, voici quelques éléments de preuve, Votre Honneur:

 

- La délicieuse tarte complètement chocolat de Nadège (Ronde Interblogs #26)

- Ronde interblogs #23: Le Bananier

- Ronde interblogs #22: Brownie marbré cheesecake

- Ronde Interblogs #21: Brownie de la maman de Julie

- Ronde interblogs #20: Moelleux au chocolat & lait de coco

- Pâte à tartiner Chocolat & Noisettes - Jeu Interblogs #16

- Gâteau au chocolat très fondant sans farine

 

Edifiant, non?

Je ne dirai rien pour ma défense. C'est inutile.

 

Bon, parlons un peu de ces petits pots complètement régressifs, voulez-vous? : )

A vrai dire, honte sur moi, je n'avais jamais pu résister à ceux d'une certaine dame tout droit sortie d'un tableau de Veermeer et détournée à des fins commerciales.Je ne pensais pas pouvoir faire un jour aussi bien avec un mini four, quelques oeufs et un morceau de tablette de chocolat!

 

Extra-bon donc, et extra-régressif pour les grands enfants que nous sommes! On sent bien le chocolat. N'hésitez donc pas à en choisir du bon.

 

 

 

 

 

 

 

 

creme-chocolat2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Pour 4 petits pots de crème au chocolat

  • 25cl de lait 
  • 50g de chocolat noir 
  • 45g de sucre en poudre 
  • 1 oeuf entier 
  • 2 jaunes d'oeufs 
  • 1 fève de Tonka de Guyane (je n'en avais pas)




1 - Préchauffer le four à 150°C. 
2 - Faire bouillir le lait tout doucement et y faire fondre le chocolat
3 - Dans un saladier, fouetter le sucre avec l’œuf entier et les jaunes. 
4 - Verser dans le saladier le lait chocolat et mélanger délicatement. 
5 - Déposer votre crème dans des petits pots au bain marie dans un plat adapté et dans lequel vous aurez versé de l'eau à mi hauteur des pots. 
6 - Enfourner 30 minutes à 150°C. 
7 - Quand la crème à formé un croûte, laisser refroidir.

creme chocolat3
Rendez-vous chez Anaïs pour voir ce qu'elle a choisi!
Repost 0
Published by Ninotchka - dans Autres desserts
commenter cet article

Liens

 

 

 

 

 

 

Une idée, une question, une recette testée?

Laissez-moi un commentaire!

Pour être prévenu à chaque nouvelle recette publiée,

inscrivez-vous à la newsletter!

 

 

liens

 

recettes

Rechercher

newsletter

Archives

Contact

contact

 


derniers commentaires-copie-1

panoramas

 

 

Japon

 

Bretagne

 

Normandie