Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 00:00

A Kyushu, on commence à avoir des températures de saison.Après avoir passé tout le mois d'octobre en t-shirt et novembre en pull léger, je commence à me munir de lainages plus conséquents. Peut-être qu'une seconde virée à Uniqlo s'imposera par la suite...!

 

 


 

image--8-.jpg

 

 

 

 

 

 


Ces derniers temps ont été riches en activités divers et variées, dont le festival de l'université ce week-end. Outre le fait d'apprendre à faire des takoyaki et de racoler les clients devant le stand de mon labo, j'ai eu l'occasion de faire une overdose de nourriture (car j'avais évidemment promis aux amis de goûter les spécialités de leur labo) et de karaoké. Pour ne rien vous cacher, je récupère d'un week-end où j'ai dû dormir 4h en comptant large, mais qu'est-ce qu'on s'est amusés! Ce qui est moins drôle, c'est d'essayer de reprendre une activité normale après être rentré du karaoké à 9 h du matin en ayant dormi d'un oeil dans le box...mais je ne perds pas espoir!

Le tout en V.O. bien sûr! J'ai découvert que j'étais capable de parler un japonais tout à fait correct à 5h30 du matin en ayant fait nuit blanche. Du coup maintenant ça me fait bizarre de parler anglais (ou français, quand l'occasion se présente).

 

 

 

 

IMGP2397.JPG

 

 

 

 

 

Côté cuisine, j'ai acquis une certaine réputation avec mon pain perdu et mes pancakes. D'ailleurs, des amis coréens qui habitent 2 étages au-dessus m'ont fait comprendre qu'ils aimeraient fort bien m'aider à finir les plats la prochaine fois que je tente une expérience culinaire. C'est d'ailleurs valable dans l'autre sens.

Régime oblige, la recette de base de l'oden est calculée pour une personne. Il suffit de multiplier les quantités par le nombre de convives, voire d'y aller au pif si on a un bon feeling...

 

 

 

 


IMGP2398.JPG

 

 

 

 

 

Au fait, c'est quoi l'oden? C'est un genre de pot-au-feu japonais, un des plats emblématiques de l'hiver avec le nabé.

A une base de bouillon, on ajoute différents ingrédients "spécial oden" dont les supermarchés regorgent ici à cette époque de l'année. Il vous faudra certainement faire un tour par votre supermarché asiatique préféré pour respecter la recette à la lettre.

 

Personnellement, j'ai choisi de mettre un peu ce que j'avais sous la main et ce que j'aime bien, à savoir du hanpen et surtout du kinchaku (poches de tofu frit fourrées au riz gluant, hummm ^^). Traitionnellement, on rajoute des tranches de daikon (radis japonais), du konnyaku, du chikuwa ("tubes" mi-surimi, mi-tofu, frits) etc...sachant que les oden varient suivant les régions!

 

 


 

oden1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour 1 portion d'oden

 

- 1 gros morceau de kombu séché (algue japonaise servant de base au bouillon)

- Eau

-Hanpen (x3)

-Kinchaku (x3)

- 1 oeuf dur

 

1. Dans une grande casserole, mettre le kombu avec une quantité suffisante d'eau pour le recouvrir complètement.

Faire chauffer jusqu'à ce que l'eau soit frémissante.

2. Ajouter les autres ingrédients, rajouter de l'eau pour les recouvrir complètement et laisser mijoter pendant environ 20 min.

3. Servir sans attendre, avec en option de la moutarde anglaise! 

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 00:00

Il serait temps que je m'occupe un peu plus du blog, on dirait...mais que voulez-vous, j'ai la tête ailleurs! Entre ma cuisine riquiqui ne comportant qu'une seule plaque électrique et pour tout matériel une casserole, mon boulot et les sorties entre potes, manger rime plutôt avec acheter des bentô à moitié prix plutôt qu'avec cuisiner!

 

 

IMGP2128.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 


Mais, chers lecteurs, vous vous demandez peut-être ce que je fais au Japon (ce qui est légitime)? Je suis en stage dans une université en tant que membre d'un labo dont la spécialité est l'étude des collisions hypervitesse pour applications spatiales. Je participe à des campagnes d'expérimentations qui donnent de temps en temps des résultats (les aléas de la recherche!), j'en profite pour améliorer mon japonais, je suis des cours de space engineering et de rocket designing et j'utilise activement skype à des heures fort avancées le reste du temps (ou fort matinales suivant le point de vue)!

 

 

 


 

IMGP2155.JPG

 

 

 

 


Seulement voilà, japonais comme français nous sommes tous de pauvres étudiants fauchés qui ont des factures à payer à la fin du mois et qui vont faire leurs courses au hard-discount ouvert 24h/24 :)

 

 

 

 

 

IMGP2169.JPG

 


Donc les factures plus les sorties du week-end, les restos, les allers-retours en train et les menus dépenses de la vie quotidienne (qui a dit: game center?!) ont peu à peu raison de mon budget. Mais je ne désespère pas!

Du coup vous m'excuserez de vous servir des recettes issues de mes archives virtuelles pour l'instant! Promis, un jour il faudra que je m'y remette sérieusement!

 

 

 

 

 

IMGP2182.JPG

 

 

 

 

 


Celle-ci est toute simple et pourtant bien sympa, un moyen original d'accommoder les courgettes pour les plus récalcitrants :)

 

 

 

 IMGP1680

 


 

Pour 3 personnes

-1 grosse courgette ou 2 petites

-1 oeuf

-150 g de farine

-1 oignon

-1 cs de curry

-Poivre, sel

- 1/2 cc de levure chimique

-1 yaourt nature

 

 

1. Râper la courgette et l'oignon, ajouter le sel et le poivre.

2. Battre l'oeuf avec le yaourt, puis ajouter farine préalablement mélangée avec la levure et le curry. Ajuster éventuellement l'épaisseur de la pâte avec un peu de lait, mais elle ne doit pas être trop liquide.

3.Mélanger les courgettes avec la pâte à pancakes et déposer de petites cuillerées de cette pâte dans une poele bien chaude et huilée.

4.Faire cuire à feu moyen jusqu'à ce que les 2 faces du pancakes soient dorées.

 

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 11:01

Tout d'abord désolée pour ce silence radio! Il se trouve, les amis, que je suis maintenant au Japon pour plusieurs mois et que je n'ai pas accès à internet partout et à tout moment. Mais je suis bien arrivée!

Seulement niveau cuisine, je ne suis plus équipée comme avant: une mini-kitchenette avec une plaque et une casserole, voilà pour l'instant ce que j'utilise. Vous m'excuserez donc de vous servir en ce moment des recettes un peu plus anciennes, d'avant mon départ! En ce moment, c'est plutôt resto ou bentô ;)

Mais quand même, pour rester dans le ton voici une recette de temakizushi trèès facile à réaliser, ici avec des ingrédients français (un fond de frigo pour être honnête!) mais l'avantage est qu'on peut mettre ce qu'on veut dedans!

 

 

 

 

 

 

IMGP2076.JPG

 

 

 


Pour 6 personnes

-1 paquet de feuilles d'algue nori

-600 g de riz japonais

-2 cs de mirin

-2 cs de vinaigre de riz

-1 cs de sucre en poudre

-Wasabi (au goût)

-4 tranches de rôti de porc (ou poulet)

-De la roquette

 

1.Faire cuire le riz et assaisonnez-le en suivant la démarche expliquée ici. Laisser complètement refroidir dans un récipient rectangulaire de préférence, recouvert d'un linge humide.

2.Prendre 2 cs de riz assaisonné et le façonner en forme de cône. Placer ce cône en diagonale d'une feuille de nori.

Ajouter une touche de wasabi sur le riz, une lanière de rôti et quelques feuilles de roquette. Rouler le temakizushi dans la feuille de nori. Astuce: pour souder le nori, utiliser quelques grains de riz comme "colle".

3.C'est prêt! Dégustez avec du shôyu et invitez vos amis!

 

 

 

 

 

 

 

IMGP2083.JPG

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 00:00

J'ai beaucoup hésité, concernant l'Italie. Fallait-il rendre honneur aux célébrissimes pastas, au terrible tiramisu, à l'incontournable pizza, aux délicieux arincini? Bien que très tenté de piocher dans la liste de ces plats emblématiques, la raison l'a emporté du point de vue calorique! J'avais encore une fois envie de quelque chose de léger saturé de légumes mais néanmoins représentatif...comme les omelettes et moi on est très amies, je me suis tournée vers la frittata: une sorte d'omelette épaisse garnie avec ce qu'on veut, hyper indiquée en cas de pique-nique ou de déjeuner sur le pouce.

 

Ma version est à la courgette et à la ricotta, avec un peu de tomate dedans (tiens? Les couleurs de l'Italie, ça tombe bien). Mais libre à vous d'utiliser tout ce que vous avez sous la main, c'est le but!

 

 

fritatta1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 4 personnes

 

  • 4 oeufs
  • 3 cs de ricotta
  • 100 grs de gruyère râpé
  • 1  courgette  
  • 1 petite tomate
  • 1 oignon
  • 100 ml de lait
  • Sel, poivre

 

Commencer par couper la tomate en petits dés, la courgette en fines lamelles et hacher l'oignon. Faire revenir à la poele avec un filet d'huile d'olie, jusqu'à ce que les courgettes soient fondantes.

Dans un bol, battre les oeufs avec 2 cs de ricotta, la lait, le sel et le poivre.Ajouter le gruyère râpé et mélanger.

Verser la préparation dans la poele contenant les légumes et faire cuire à feu vif jusqu'à ce que l'omelette soit bien prise.

Servir tiède ou froid avec 1 cs de ricotta.

 

 

 

fritatta2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

La frittata peut aussi se cuire au four (plus facile à découper), dans ce cas mettre les légumes cuits dans un plat rectangulaire et ajouter la préparation aux oeufs.Enfourner pour 30 min à 180°C. 

 

 

 

 

 

 

 

 

tn_1343890492296.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 17:37

Toujours en voyage virtuel de l'autre côté de la méditerranée, je cherchais un plat à base d'aubergines pour utiliser mes beaux légumes tout droit issus de la cueillette de dimanche dernier. Oui mais un truc facile, rapide, sans four...léger et frais. Beaucoup (trop?) d'exigences, dites-moi! Mais j'avais une idée derrière la tête...j'avais entendu parler du fameux zaalouk, un caviar d'aubergines typiquement marocain que l'on sert souvent en accompagnement des grillades et qui peut se manger frais. Bingo! Exactement ce qui me fallait!

C'est:

-light car cuisiné avec très très peu de matière grasse

-savoureux grâce aux épices que l'on met dedans

-frais et bien de saison

Vous me suivez? :)

 

zaalouk_.jpg

 

 

Source: Recettes by Hanane

 

Pour 4 personnes en accompagnement:

  • 1 grosse aubergine
  • 3 tomates
  • Un filet d’huile d’olive
  • 1 cuil. à soupe de persil
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuil. à café de paprika
  • 1 cuil. à café de cumin
  • ½  cuil. à café de curcuma
  • Sel, poivre


Laver et couper l’aubergine en cube, puis les plonger dans une casserole remplie d’eau bouillante salée, laisser cuire pendant 20 minutes environ, retirer du feu et égoutter.
Laver, peler et épépiner les tomates, couper les en dés, ajouter  l’huile d’olive, le persil, l’ail écrasée, le paprika, le cumin, le curcuma, du sel et du poivre et faire cuire à feu moyen en mélangeant constamment.
Une fois la sauce tomate bien réduite, ajouter l’aubergine cuite et laisser mijoter pendant 15 minutes en écrasant l’ensemble à l’aide d’une fourchette.
 

On peut également déguster le zaalouk chaud, mais personnellement je le préfère froid. Enjoy!

 

 

tn_1342520887650.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 09:17

Cette fois-ci, ça y est, je suis vraiment en vacances. Donc plus de temps pour cuisiner, entre autres...ça tombe bien, j'ai un tour du monde à boucler (et c'est loin d'être fait)! Et puisque j'ai émigré en méditerranée pour ces vacances, j'ai fort envie de faire un petit détour culinaire par les pays orientaux. Outre le fait que j'ai des légumes en pagaille suite à ma cueillette annuelle :) Mais ça on en reparle très bientôt, promis!

Dans ce billet je vous propose une façon savoureuse et originale de déguster le poisson blanc type Colin d'Alaska. Vous savez, le poisson carré qui siège dans votre congélateur? Personnellement je n'en suis pas fan car je le trouve assez fade. Mais il convient parfaitement à ces petites croquettes pleines de goût. En plus aucune technique particulière n'est nécessaire, je suis sûre que vous avez tout ce qu'il faut chez vous!

Allez, on s'embarque pour la Tunisie?

 

croquettes poisson

 

 

 

 

Source: 1001 saveurs


Pour une douzaine de croquettes


  • 400 g de chair de poisson blanc (j'ai pris du cabillaud surgelé)
  • 1  grosse pomme de terre
  • 1 bouquet de persil
  • 1 oignon
  • 50g de farine (pour la panure)
  • sel, poivre, cumin 
  • huile végétale pour la friture

Faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée pendant une vingtaine de minutes et une fois cuites, pelez-les et les écrasez-les en purée. Entre temps, faites cuire le poisson à la vapeur et émiettez-le. Pelez et hachez les oignons .Triez, lavez et hachez le persil. Mélangez tous les ingrédients dans un grand saladier, assaisonnez et rectifiez le sel.

Faites chauffer l'huile dans une grande poêle. Prélevez des petites boulettes ou des croquettes, enrobez-les de farine et faites dorer au fur et à mesure. Égouttez et servez avec du citron.

 

NB: La recette d'origine utilise 1 oeuf. Je l'ai fait sans et n'ai eu aucun problème de consistance, donc à vous de voir!

 

 

 

tn_1342510455526.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 11:02

Les amis, je suis terriblement en retard dans la publication de mes recettes. Je cuisine très souvent, la plupart du temps en improvisant quelque chose à partir des fonds de frigo/ de placard. Du coup les recettes s'accumulent et la liste "à publier" prend des proportions gigantesques!

Espérons que je puisse me mettre à jour d'ici peu...

Mais parlons donc maki! Je n'en avais pas mangé depuis une éternité quand j'ai goûté ceux de ma prof de japonais: on voit la pro dès la première bouchée :) Elle avait fait des futomaki (" gros" makis) garnis de crevette, kampyo (courge japonaise séchée puis réhydratée), concombre mariné et tamagoyaki (omelette sucrée japonaise). Je n'ose donc même pas comparer ma propre réalisation avec ceux de ma professeur Mme N., mais je pense que pour une première fois le résultat est honorable! Et puis il fallait bien que j'utilise ce paquet de nori oublié au fond du placard et cette boîte de thon qui ne demandait qu'à être utilisée.

 

Des makis pas très orthodoxes, donc, mais qui font leur petit effet! Le piment d'espelette apporte vraiment un plus, autant gustativement que visuellement.

 

 

maki-thon-tamago.jpg

 

 

 


 

Pour 6 personnes

  • 1 paquet de feuilles de nori
  • 450 g de riz  à sushi
  • 1 boîte de thon au naturel
  • 2 oeufs
  • 1 cs d'huile de sésame
  • 1 cc de sauce soja
  • 2 cc de sucre en poudre
  • Quelques pincées de piment d'espelette

 

Pour le riz à sushi:

 

  • 250 g de riz rond japonais
  • 2 cs de vinaigre de riz
  • 1 cs de sucre en poudre
  • 2 cc de sel

 

 

Préparer le riz à sushi

 


Rincer le riz à l'eau claire jusqu'à ce que celle-ci deviennt limpide.

Mettre le riz dans une grande casserole avec 270 ml d'eau et porter à ébullition. Laisser bouillir 5 min jusqu'à ce que des petits tunnels se forment dans le riz.

 

Réduire le feu au minimum, couvrir et laisser cuire pendant 10 min jusqu'à ce que le liquide soit absorbé et le riz bien tendre.

 

Mettre tous les ingrédients de la sauce dans une autre casserole et laisser chauffer doucement en remuant sans cesse pour dissoudre le sucre.

Avec une spatule, transférer le riz dans un grand récipient rectangulaire et verser la sauce dessus. Mélanger délicatement pour ne pas briser les grains.

 

Couvrir avec un linge en coton humide et laisser refroidir complètement.

 

 

Pour les makis, j'ai préféré dessiner la marche à suivre, je trouve que c'est beaucoup plis parlant qu'un long blabla. J'espère avoir réussi à être claire ^^

 

 

Préparer les makis

 

 

Tamagoyaki "my way": Faire une omelette avec les oeufs, la sauce soja, l'huile de sésame et le sucre. Laisser refroidir.

 

Le thon: l'égoutter et le réduire en miettes à la fourchette.

 

makis.jpg

 

 

 

 

 

Avant de servir, déposer une pincée de piment d'espelette sur chaque maki!

 


 

maki-thon-tamago2.jpg

 

 

 

 

 

 

~Digression: un petit soutien à la Ronde Interblogs~

 

Vous le savez peut-être déjà, mais ce grand jeu de la blogo culinaire n'aura pas lieu ce mois-ci et peut-être pas non plus au mois d'Août pour des problèmes organisationnels.

Pour montrer le soutien et l'attachement des blogueurs à ce jeu, Aneth a eu l'idée d'organiser une ronde un peu spéciale... Soyez nombreux à participer!


Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 10:00

bibimbap.jpg

 

 

 

La semaine dernière, j'ai mangé coréen pour la première fois. J'avais déjà entendu parler de certaines spécialités (bibimbap, kimbap, bulgogi...) mais sans jamais y avoir goûté. Mon choix s'est porté sur un grand classique populaure coréen, tant au Nord qu'au Sud: le bibimbap ("riz mélangé"). J'ai adoré! Et c'est un plat très roboratif...

Au restaurant, le bibimbap était présenté dans une sorte de bol en fonte brûlante, dans lequel on trouve du riz avec quelques légumes et de la sauce. L'idée est de présenter ce plat avec plusieurs types d'ingrédients (légumes, viande, tofu, kimchi...) séparés et un oeuf au plat.On mélange ensuite le tout et la garniture continue à cuire à la chaleur du bol.

 

 

bibimbap2.jpg

 

 

 

 

Pour 2 personnes

 

  • 200 grs de riz
  • 150 grs de tofu ferme coupé en dés
  • 1 carotte
  • 1 courgette
  • 100 grs de kimchi*
  • 2 oeufs

Pour la marinade

  • 2 cs de sauce soja
  • 1 cs de vinaigre de riz
  • 1 cs d'huile de sésame
  • 1 cs de miel
  • Pâte pimentée coréenne**

 

Couper les carottes et la courgette en fines lamelles.Mélanger tous les ingrédients de la marinade. Faire mariner séparément les morceaux de carotte, de courgette et de tofu pendant 1 h au réfrigérateur.

Faire cuire le riz à feu doux. Pendant ce temps, sortir les légumes de leur marinade et les faire sauter au wok, ainsi que le tofu. Réserver. Faire cuire les 2 oeufs au plat.

Lorsque le riz est cuit, Disposer le tofu, les carottes, les courgettes et le kimchi sur le riz, sans les mélanger. Arroser du reste de marinade puis ajouter l'oeuf par-dessus. Manger très chaud! 

 

*Le kimchi est un condiment à base de chou mariné dans une sauce pimentée. On peut en trouver dans les épiceries coréennes/japonaises.

**Pâte de piment moyennement épicée (facultatif) qu'on peut également trouver dans ces mêmes épiceries.

 

 

 tn_1340525633680.jpg

 

 

 


Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 18:00

Il y a quelques semaines, on n'a offert pour mon anniversaire un cours de cuisine traditionnelle japonaise dans le quartier Opéra. Un cadeau que j'ai énormément apprécié, puisque cette cuisine m'est particulièrement sypmathique.

Au menu, donc, réalisation de tonkatsu ( porc pané ), tempura de crevettes et légumes ( aubergines, carottes ) et agedashi dofu (tofu frit, servi avec un bouillon au dashi et du daikon ).

Inutile de vous dire que l'ambiance était studieuse dans la petite cuisine surchauffée du restaurant!

Le chef, japonais bien sûr, partageait ses "trucs" tout en racontant l'histoire ou l'anecdote liée au plat que nous allions préparer. Ses tempura m'ont beaucoup plu: bien croustillantes, légères et...astuce du chef: les déguster avec une pointe de sel de Camargue plutôt que de la sauce pour relever le plat tout en conservant sa texture. Un délice!

 

La plupart du temps, point de quantités exactes ce qui se comprend vu l'expérience de notre chef. J'ai cependant tenu à donner des proportions précises pour que vous puissiez vous y retrouver plus facilement.

 

Toutes les quantités indiquées sont pour 4 personnes

 

 

 

 

 

 

tonkatsu.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le tonkatsu:

 

  • 4 escalopes de porc épaisses dans le filet
  • 125 g de farine
  • 2 oeufs légèrement battus
  • 120 g de chapelure panko (en épiceries japonaises)
  • sauce tonkatsu

 

Entailler le gras des escalopes en plusieurs endroits avec la pointe du couteau, et piquer le centre. Les aplatir en tapant dessus avec le côté opposé à la lame du couteau.

Passer chaque escalope successivement dans la farine, l'oeuf et la chapelure en enrobant bien la viande à chaque fois.

Plonger doucement les escalopes dans un bain de friture à 180°C, puis laisser frire environ 6 min en les retournant. L'

extérieur doit être bien doré. Mettre à égoutter sur une grille puis couper en tranches et servir avec de la sauce tonkatsu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

tempura.jpg

 

 

 

 

 

 

Pour le tempura

 

  • 2 carottes
  • 1 aubergine
  • 8 gambas
  • 250 g de farine
  • 2 jaunes d'oeufs
  • 500 ml d'eau froide

 

 

Pour la pâte: battre les jaunes d'oeufs avec l'eau froide dans un saladier.Ajouter la farine tamisée et remuer grossièrement avec des baguettes.Il doit rester quelques grumeaux.

 

Couper les carottes en 2 tronçons, puis les couper dans la longueur en tranches d'environ 5 mm d'épaisseur.Recouper les morceaux en morceaux d'environ 5-6 cm de longueur. Inciser 3 fois la partie inférieure.

 

Couper l'aubergine en tronçons puis prélever des morceaux constitués de la peau+1 cm de chair (la chair d'aubergine ne s'utilise pas en tempura car elle est trop spongieuse).Inciser 2 fois le bas de chaque morceau.

 

Enlever la carapace des gambas en ne laissant que la queue.Inciser le dos de la crevette pour enlever éventuellement l'intestin. Puis faire 3 incisions peu profondes sur le "ventre" des crevettes. Pincer ensuite les crevettes pour les aplatir un peu.

 

Préparer un bain de friture à 180°: quelques gouttes de pâte à tempura doivent remonter presque immédiatement à la surface en faisant des bulles.

 

Tremper les légumes dans la pâte avant de les plonger délicatement dans le friture, faire de même avec les crevettes. Faire frire 5 min puis égoutter sur du papier absorbant.Déguster immédiatement avec une pincée de sel.

 

 

 

 

 

 

 

tn_1338924868113.jpg

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:00

Pari tenu, pas de chocolat pour cette 28 ème (déjà!) édition de la Ronde Interblogs! Mais cela ne signifie pas pour autant un plat sans caractère...en effet, pour être honnête si j'ai pensé à cette recette de Magali c'est parce que je devais utiliser une boîte de colin d'Alaska pour cause de dégivrage du frigo. N'allez toutefois pas penser que c'est par pur utilitarisme que j'ai réalisé ce plat! Je l'ai choisi car, en plus d'être très simple à préparer, j'aimais beaucoup l'idée de remplacer la viande hachée de la traditionnelle bolo par du poisson. De manière générale, la viande et moi on ne se croise pas souvent...

 

Du coup je me lance...comme la recette de Magali est peu détaillée, j'ai pris la liberté de rajouter 2-3 petites choses dans la bolognaise. Les indications seront en italique.

 

 

 

bolognaise-poisson-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 2 personnes

 

  • 400 g de pâtes (ici tagliatelles)
  • 400 g de poisson blanc ( ici colin d'Alaska)
  • 1 boîte de sauce tomate (bio)
  • Poivre, qques feuilles de menthe, cumin, piment d'espelette
  • Au choix: parmesan, grana padano, gruyère râpé...

 

Recette originale de Magali:

 

"Faire cuire les pâtes.Faire réchauffer de la sauce tomate ( pour moi de la sauce tomate maison en conserve )

Faire cuire du poisson ( pour moi de merlan surgelé) au court bouillon.

Mélanger le tout et c'est prêt !!! à servir avec du gruyère râpé ou du parmesan."

 

Je prends la liberté de détailler un peu le déroulement de la préparation.

 

Faire cuire les pâtes en suivant les indications données sur le paquet. Cuire le poisson au court-bouillon, puis émietter les filets à l'aide d'une fourchette. Dans une casserole, faire réchauffer la sauce tomate puis ajouter le poisson émietté. Laisser cuire environ 5 min. Ajouter les épices: poivre, 1 cc de piment d'espelette, 1 pointe de cumin et quelques feuilles de menthe ciselées pour moi.

Servir sans attendre avec le fromage de votre choix.

 

 

Verdict: délicieux et original! A refaire sans hésiter.

 

Allons voir ce qu'a choisi Miss Cocotte & ses petits!

Repost 0
Published by Ninotchka - dans Plats de résistance
commenter cet article

Liens

 

 

 

 

 

 

Une idée, une question, une recette testée?

Laissez-moi un commentaire!

Pour être prévenu à chaque nouvelle recette publiée,

inscrivez-vous à la newsletter!

 

 

liens

 

recettes

Rechercher

newsletter

Archives

Contact

contact

 


derniers commentaires-copie-1

panoramas

 

 

Japon

 

Bretagne

 

Normandie